Exposition – Les 4 fils Aymon, chevaliers d’Ardenne – jusqu’au 16 juin 2019

Affiche 4 fils Aymon BD.jpg

Affiche 4 fils Aymon BD

Publicités

17 ème Festival du Conte à Rethel : Les 4 Fils Aymon

Affiche 4 F A patrimoine 2018

Affiche 4 F A patrimoine 2018

Année européenne du Patrimoine 2018

Présentation de la soirée
« Année européenne du Patrimoine 2018 »
dans le cadre du 17 ème Festival du Conte à Rethel,
sous l’égide de la Via Charlemagne.
Les 4 Fils Aymon

Légende ardennaise / Epopée européenne
(Tout public, – durée 1h30 – entée libre)
Le vendredi 16 novembre à 20h30
à l’Atmosphère de Rethel

Le Festival du conte à Rethel et du Pays rethélois, en partenariat avec le
Théâtre Louis Jouvet, Scène conventionnée de Rethel, cherche depuis plus de 15
ans à promouvoir le conte et l’oralité dans les Ardennes, en ex-région
Champagne-Ardenne, désormais dans le Grand Est. Il est devenu un pôle de
référence dans l’ex-Champagne-Ardenne par sa volonté de fédérer les forces
vives du conte auprès des professionnels comme des amateurs, et par son
ouverture aux différentes formes de l’oralité aujourd’hui.
La Via Charlemagne, fondée par son directeur Noël Orsat, est une route
culturelle et touristique, reliant les différents Etats marqués par Charlemagne, du
nord au sud de l’Europe et d’est en ouest. Sa force est de vouloir unir histoire et
légendaire au service d’un tourisme culturel, avec comme point d’appui la
légende des 4 Fils Aymon, servie par des guides-conteurs formés par elle-même.
La Via Charlemagne vient d’être labellisée par le Conseil de l’Europe
« itinéraire touristique et culturel européen ».
Les 4 Fils Aymon, avant de devenir une légende encore vivante dans la plupart
des Etats européens, est une chanson de geste, une épopée, qui connut un essor
considérable pendant plus de trois siècles dans l’Europe médiévale, diffusant
l’image légendaire de 4 frères tous les 4 montés sur le cheval Bayard sous la
conduite de l’Enchanteur Maugis pour échapper à la vengeance de
Charlemagne.
Le but de cette soirée est de faire connaître davantage cette légende aux
Ardennais du Sud du Département des Ardennes, tout en assemblant les
communes du Pays rethélois par la culture merveilleuse et vivante de cette
épopée européenne, afin de contribuer à une relance du tourisme sur les
territoires. « Les 4 Fils Aymon » n’ont-ils pas servi de modèle à l’auteur des
« Trois mousquetaires » qui étaient 4, au service de Mazarin réfugié à Rethel
pendant la Fronde !

C’est parce que la Via Charlemagne vient de recevoir du Conseil de l’Europe le
label d’itinéraire touristique et culturel européen que la manifestation peut entrer
dans celles organisées dans le cadre de « L’année européenne du Patrimoine
2018 », et figurer sur les sites de l’Europe et du gouvernement français.

Structure de la soirée

Par la conférence, la magie du conte et les images projetées, voici la structure de
la soirée :
– présentation rapide de la légende par Ph Vaillant
– projection d’un power point donnant à voir les lieux et traces de la
légende en Europe
– La légende contée par Philippe Vaillant avec Franck Ladouce à la guitare
– Présentation de la Via Charlemagne, itinéraire touristique et culturel
labellisé par le Conseil de l’Europe, avec carte touristique du Rethélois
par Noël Orsat, directeur-fondateur.

A l’issue de la manifestation, séance de signature du livre de Philippe
Vaillant, qui vient d’être publié : « Les 4 Fils Aymon et Charlemagne ».

[Cultures de l’Imaginaire] Histoire vraie d’une femme aventurière qui a damé le pion à Phileas Fogg.

Nellie Bly : mieux que Phileas Fogg, un tour du monde en 72 jours

Elle a fait le tour du monde en 72 jours en 1889. Son pari ? Être plus rapide que Phileas Fogg, le célèbre personnage de Jules Verne qui, lui, fit « Le Tour du Monde en 80 jours ». L’intrépide journaliste rencontra même Jules Verne en personne à cette occasion !

VIE DE LA VIA CHARLEMAGNE

4PAGES CHARLEMAGNE 25042016_14PAGES CHARLEMAGNE 25042016_34PAGES CHARLEMAGNE 25042016-24PAGES CHARL 25avril2016-4

Strasbourg : inauguration de la Route Charlemagne – Photo

C’était aujourd’hui :La Route #Charlemagne, projet d’Itinéraire culturel #européen porté par notre section de la #Marne, a ouvert son étape à Strasbourg, avec son Maire M. Roland Ries, et en présence du Président du ME-F Jean-Marie Cavada !Le tout dans l’école primaire du Gliesberg – Montagne Verte, un quartier de Strasbourg, avec une cinquantaine d’élèves, costumés, et qui ont clôt la cérémonie en chantant…. » Sacré Charlemagne » !

 

Publication by Mouvement Européen-France.

[Europe – Citoyenneté] LE BUS DE L’EUROPE EN CHAMPAGNE-ARDENNE

Le bus de l’Europe en Champagne-Ardenne : du 10 au 14 juin, le bus de l’Europe près de chez vous ! La préfecture de région, le Conseil régional de Champagne-Ardenne, le CRIJ Champagne-Ardenne, centre Europe Direct, la DIRECCTE et la DRAAF, célèbrent l’Europe à travers un évènementiel : un bus aux couleurs européennes sillonnera la région et fera étape dans cinq villes : St-Dizier (10 juin), Châlons-en-Champagne (11 juin – Place Foch), Romilly-sur-Seine (12 juin – Lycée Diderot et Place des Martyrs), Epernay (13 juin – Esplanade Charles de Gaulle) et Charleville-Mézières (14 juin – Place Ducale). Au programme : une exposition sur des projets soutenus par les Fonds européens en région, avec quiz et lots aux couleurs de l’Europe ; des échanges et débats autour de la citoyenneté européenne et de la mobilité des jeunes ; stand d’information… L’objectif est de présenter l’action concrète de l’Union européenne en région, de sensibiliser les champardennais à la notion de citoyenneté européenne et de promouvoir les échanges auprès de la jeunesse.

En savoir plus :

LE BUS DE L’EUROPE EN CHAMPAGNE-ARDENNE / A la une / Accueil – Préfecture de Champagne Ardenne.

[Route des légendes – Belgique] événement culturel – CONTE : Les 4 Fils Aymon à Yvoir

Les 4 Fils Aymon

Spectacles Les 4 Fils Aymon

2

La chanson de geste de Renaud de Montauban, mieux connue sous le nom des ‘ 4 Fils Aymon ‘, a été créée il y a 800 ans. Elle met en scène les aventures tragiques et héroïques de quatre frères en rébellion contre leur suzerain, le grand empereur Charlemagne. Suivant la chanson de geste, ces ‘ barons rebelles ‘ passèrent de longues années dans la vallée de la Meuse et dans les profondes forêts d’Ardenne. Depuis ses origines, cette épopée médiévale fut très populaire dans nos régions. Dès le 17e siècle, des éditions à bon marché du livre sont vendues sur les foires. La mémoire des 4 Fils Aymon se perpétue ainsi au coeur des veillées de village. Les habitants recherchent autour d’eux les traces des frères légendaires et de leur merveilleux cheval Bayard. c’Est ainsi sans doute que ‘ naît ‘ le Rocher Bayard à Dinant ou encore la tradition qui fait de Poilvache l’un des châteaux-refuges de Renaud et de ses frères !

Le dimanche 8 juin à 18H, Françoise Bal fera revivre la légende sur le site de Poilvache. l’Histoire sera contée dans le cadre magique des caves-citernes, éclairées à la seule lueur des bougies. Durant une heure, la conteuse emmènera ses spectateurs, aux côtés des quatre fils Aymon, sur Bayard, le bon cheval-fée. Elle nous fera frissonner, rire et pleurer parfois…

3

4

Où:
Forteresse Médiévale de Poilvache
Chemin de Poilvache, sn
5530 Yvoir
Téléphone:
082612340 – Réservation obligatoire
Tarif:
Gratuit
Public:
à partir de 7 ans
Internet:
http://poilvache.com/
Enregistré par:
Patrick Evrard

Dimanche : de 18:00 à 19:00

Le 8 juin 

Les 4 Fils Aymon Yvoir – Quefaire.be.

[Reims – Europe] Revue de presse – Mouvement européen Marne – 8 mai

artHebdoVjeunesEuro20140502 artJMB20140428

Reims : Guillaume Schneegans, l’engagement d’un jeune européen.

Photo standardDans le cadre de la campagne de sensibilisation aux prochaines élections européennes le Mouvement européen Marne propose une série d’interviews d’européens qui se sentent concernés par cette échéance citoyenne.

C’est en rencontrant la représentation locale d’une association soeur, les jeunes européens, que nous avons fait la connaissance de Guillaume, l’un de ses membres actifs.

Voici la restitution de notre entretien récent au Centre international de séjour :

– “Peux-tu nous dire d’où tu viens et ce qui t’a amené à militer au sein des Jeunes européens ?

– Je suis né à Evreux, j’ai 18 ans. J’ai effectué ma scolarité dans plusieurs écoles et lycées français à l’étranger : trois ans en Mauritanie, cinq ans à Wahington, deux ans à Bruxelles. Après mon expérience aux Etats-Unis je suis content d’être revenu au système scolaire européen qui me convient mieux. C’est ma première année à Reims.

Mon arrivée à Science-Po est l’aboutissement d’une réflexion partie d’un vif intérêt pour le monde des sciences et la recherche scientifique pour arriver à un choix de parcours qui me permette de contribuer à régler les problèmes et changer les choses dans le monde.

C’est la rencontre avec des représentants de l’association nationale des jeunes européens qui m’a permis de m’engager pour la première fois pour une cause. C’était lors d’une journée de présentation sur le campus au moment de la rentrée.

    – Aujourd’hui ton engagement se concrétise comment ?

– La journée de sensibilisation que j’ai évoqué a donné lieu à une réunion de ceux d’entre nous à Science Po qui avaient été intéressés pour discuter des moyens qui permettaient d’aller plus loin dans la démarche. Nous avons décidé de créer une association locale affiliée au mouvement des jeunes européens. J’en suis aujourd’hui le secrétaire général et nous sommes dix membres actifs.

– Quelles actions collectives développez-vous dans le cadre de l’association ?

– Essentiellement des événements de sensibilisation de la population aux enjeux citoyens européens : interventions dans les écoles primaires, distribution de tracts sur les campus rémois, un voyage au parlement européen. Un débat à Science Po entre jeunes représentants de partis est en projet et bien sure l’organisation de la Journée de l’Europe le 9 mai en partenariat avec le Mouvement européen Marne.

    – Cette découverte du militantisme te satisfait-elle pleinement ?

Oui, j’ai toujours autant envie de changer les choses, l’idée de promouvoir l’Europe est bonne, c’est comme ça que je le ressens. Cette implication me permet de mieux me projeter dans les enseignements qui sont proposés à Science Po, particulièrement en matière de droit et d’économie. Cela passe surtout par les opportunités de rencontre que me donnent l’association et les témoignages ou retours d’expérience qui me sont renvoyés par mes interlocuteurs dans ce cadre. D’ailleurs je suis atterré par le peu de confiance qu’ont beaucoup de gens pour le système politique français et européen. Cela ne fait que m’inciter un peu plus à mieux communiquer pour les convaincre. La pratique du covoiturage à partir de sites dédiés sur Internet, pour réduire mes coûts de transport, m’a renforcé dans cette idée que par la conversation on peut vraiment échanger sur des idées, des valeurs, apprendre aux autres autant qu’apprendre des autres.

– Parles nous de tes passions ?

L’astrophysique ! Bien que la conquête spatiale me semble encore utopique je trouve ce projet fascinant. Je ne suis pas très optimiste sur la capacité de l’humanité actuelle à aller de l’avant dans cette ambition. Sinon la musique, en particulier le piano, plutôt classique, les musiques de films, voyager, la marche, l’alpinisme, l’escalade.

Comment envisages-tu ton avenir et celui de l’Europe ?

Le métier auquel j’aspire s’impose de plus en plus clairement comme étant l’action politique. Comme je l’ai dit en parlant de mes passions, je n’ai pas une entière confiance dans les changements provoqués par la mondialisation. J’aurais même tendance à être pessimiste concernant la capacité de notre “Vieille Europe” à conserver sa place de leader dans la globalisation. Pourtant je trouve que malgré la précarité de plus en plus visible partout et les menaces qui pèsent sur notre environnement, le monde va mieux qu’il n’a été.

Propos recueillis par François Vanhille, chargé de communication réseaux sociaux au Mouvement européen Marne.

Toulouse : Statue de Roland

rolandtoulouseface rolandtoulouse