2013 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 3  100 fois en 2013. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 52 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

[Europe – Culture] Paris : ouverture de la Route Via Charlemagne – 28 janvier 2013, 15h

chaloparis

La Via Charlemagne ouvre – 12/12/2013 – LaDépêche.fr

 

Noël Orsat./Photo S.L.-L.

Noël Orsat./Photo S.L.-L.

La route culturelle «Via Charlemagne» ou «Via Bayard» a déjà fait son ouverture dans la partie nord de la France. Aujourd’hui, la partie sud-ouest s’apprête à rejoindre cette fabuleuse aventure historique. Noël Orsat, membre de la commission culturelle du Conseil de l’Europe et fondateur de l’association La Route européenne des légendes, a rencontré les maires ou délégations dans les communes des Hautes-Pyrénées, Gavarnie, Luz, Sers, Agos-Vidalos et Lourdes. De Hambourg et même Riga, capitale de la Lettonie, jusqu’à Barcelone, via Orléans, Bordeaux, Orthez, Tarbes, Lourdes, Gavarnie, Andorre, pour la partie nous concernant, le chemin traverse les pays et les cultures. «Cette grande route représente un moyen d’unifier l’Europe», affirme Noël Orsat qui met l’accent sur la nécessité de créer une Europe culturelle ainsi que d’un rapprochement et d’un partage des connaissances. Le 28 janvier 2014 verra les 1.200 ans de la disparition de Charlemagne, Noël Orsat a demandé l’ouverture symbolique de la partie sud dans les jours qui suivront cet anniversaire. Charlemagne sera présent par des actions symboliques ou matérielles dans les communes situées sur sa route. «Il s’agit là de la pose d’une première pierre qui devrait mener vers un développement culturel, touristique et économique». Quand l’histoire resurgit pour allier les peuples, c’est cela l’esprit de la Via Charlemagne ! S.L-L

La Via Charlemagne ouvre – 12/12/2013 – LaDépêche.fr.

[Bordeaux – Charlemagne] L’olifant de Roland à l’Eglise Saint-Seurin

Citadelle de Blaye : Couvent des Minimes

« Disparue
aujourd’hui, l’église possédait une
précieuse relique, l’olifant de Roland,
le preux chevalier mort à Roncevaux
et enseveli à Blaye. La tradition affirme
que ce cor d’ivoire signalé encore
au XVIIe
siècle et disparu avant la
Révolution, avait été déposé par
l’empereur Charlemagne sur l’autel de
Saint-Seurin. »

Source :

voir page 4, colonne centrale.