[France – Europe] Lourdes. Rendez-vous avec Charlemagne – Hautes-Pyrénées : LaDépêche.fr

culture

Noël Orsat, auteur du rapport sur l'identité culturelle et fondateur de l'association La Route européenne des légendes, en visite dans les Hautes-Pyrénées./Photo S.L.L. ()

Noël Orsat, auteur du rapport sur l’identité culturelle et fondateur de l’association La Route européenne des légendes, en visite dans les Hautes-Pyrénées./Photo S.L.L.

Noël Orsat, membre de la commission culturelle du Conseil de l’Europe, s’est rendu dans notre département à la rencontre de quelques maires et personnes qui l’aideront dans un projet de grande ampleur : l’ouverture de la route de Charlemagne.

La route de Charlemagne, considéré comme le père de l’Europe, ouvrira les portes aux rencontres interculturelles. Un peu sur la trace des chemins de Compostelle, celle-ci favorisera la communication entre les différents pays traversés par Charlemagne au cours de ses conquêtes, à savoir les pays baltes, la Pologne, l’Allemagne, la France et l’Espagne.

Dans notre département, ce chemin passera par Tarbes, Lourdes et la vallée de Gavarnie. Le pas de Roland, le costume de la danse Bayart conservé au Musée pyrénéen de Lourdes sont, entre autres, des liens à ce chemin culturel.

Axe touristique international

Depuis la brèche de Roland jusqu’à la statue de Riga, capitale de la Lettonie, ce sera la création d’un grand axe international qui pourra être suivi par les touristes.

«Si on arrive à faire la même chose qu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, alors on aura ouvert des routes culturelles», affirme Noël Orsat, auteur du rapport sur l’identité culturelle et fondateur de l’association La Route européenne des légendes, qui est chargée de déposer le projet auprès du Conseil de l’Europe.

«Nous sommes dans une période de recherche sur l’identité européenne commune et l’Histoire rallie les gens entre eux car l’empire de Charlemagne a permis la fusion entre différents peuples issus de cultures diverses», explique Noël Orsat

Ce projet aux multiples intérêts pourra générer des actions en milieu scolaire et visera donc un public jeune, mais il aura également de véritables impacts économiques, d’où l’objectif de le faire labelliser Unesco ou Europe afin qu’il obtienne sa juste reconnaissance.

Sandrine Le Lay

Lourdes. Rendez-vous avec Charlemagne – Hautes-Pyrénées : LaDépêche.fr.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :