Mario Monti, nouveau Président du Conseil italien, bénéficie d’un important capital confiance pour rétablir la situation

Mario Monti, ancien Commissaire européen de 1994 à 2004, a été désigné nouveau Président du Conseil italien par son prédécesseur sortant, Silvio Berlusconi, et a été investi dimanche 13 novembre par le Président italien, Georgio Napolitano. M. Monti aura pour mission de mener les réformes nécessaires pour établir une politique d’austérité et éviter l’explosion de la crise de la dette en Italie. Il est notamment connu, au niveau européen, pour ses deux mandats à la Commission européenne. Commissaire chargé du marché intérieur en 1994, puis de la concurrence en 1999, il est reconnu et respecté pour ses combats : contre Microsoft, à qui il a souhaité infliger une amende record de 500 millions d’euros pour abus de position dominante, ou encore contre l’Etat français, pour les aides versées à EDF et à Alstom. Président ou membre de nombreux think tanks et associations européens, sa désignation a été saluée par de nombreux politiques dans toute l’Union européenne. Il a déclaré, à la suite de son investiture, que « [L’Italie] doit devenir un maillon fort et non un maillon faible de l’Union européenne dont nous avons été parmi les fondateurs ».

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :